jeudi 18 mai 2017

Google Lens utilise la caméra de votre téléphone pour des recherches dans la vie réelle


Google Lens
Pour connaître le titre et/ou l'artiste d'une chanson, vous utilisez peut-être un service comme Shazam ou SoundHound. Le concept est aujourd'hui décliné de bien des manières mais pour les objets, Google pourrait bien s'imposer avec Google Lens, annoncé tout récemment durant la Google I/O 2017.
Parmi les nombreuses modifications dévoilées concernant Google Assistant, nous apprenions l’introduction d’une nouvelle fonctionnalité baptisée Google Lens. Il s’agit tout simplement d’une recherche d’image inversée, dans la vraie vie. Avec la caméra de son smartphone, il devient alors possible d’identifier le moindre objet.
Selon Google, « vous serez en mesure d’en apprendre bien davantage sur les choses qui vous entourent et même de réaliser certaines actions directement, pendant que vous êtes en conversation avec votre Assistant. Si vous voyez le logo de votre marque préférée, vous pouvez appeler votre Assistant, appuyer sur l’icône Lens et obtenir des informations sur la marque, des billets pour le concert du groupe et davantage.«
Les utilisateurs pourront aussi obtenir des informations concernant un événement, une carte de visite ou même traduire du texte. Une fonctionnalité qui existe déjà, en passant par Google Translate, mais Google Lens regroupe tout cela au même endroit, rendant leur utilisation bien plus pratique.

jeudi 4 mai 2017

Pour un plus grand débit Internet, SpaceX compte envoyer des milliers de satellites dès 2019

image dediée 
SpaceX compte déployer plusieurs milliers de satellites autour de la Terre afin de proposer une connexion Internet haut débit. La société d'Elon Musk accélère le mouvement et espère lancer un prototype à la fin de l'année, puis commencer le déploiement en 2019.SpaceX ne compte pas seulement remplir des missions pour le compte de ses partenaires et coloniser Mars. La société veut également déployer une constellation de plusieurs milliers de satellites afin de proposer un accès à Internet sur la Terre entière.
Elle avait déposé en ce sens une demande auprès de la Federal Communications Commission (FCC) en novembre dernier. Pour rappel, d'autres sociétés comme Facebook et Google se sont déjà lancées dans des projets similaires, avec des drones ou des ballons par exemple.
Hier, Patricia Cooper, vice-présidente des affaires gouvernementales chez SpaceX, présentait le plan de la société au sénateur John Thune. Il préside le comité sur le commerce, les sciences et les transports, et mène des auditions sur le thème suivant : « Investir dans l'infrastructure Internet haut débit en Amérique : explorer les moyens de réduire les obstacles au déploiement ». SpaceX espère en être et la déclaration de Mme Cooper est l'occasion d'en apprendre davantage sur ses ambitions.

mercredi 3 mai 2017

Sony vend très bien la PS4, mais moins bien ses smartphones

Ce week-end, Sony a présenté ses derniers résultats financiers. Le géant nippon a dévoilé le bilan de son exercice fiscal 2016 (terminé le 31 mars 2017) et il fut plutôt difficile, à en juger par la chute du bénéfice net de l'entreprise.
L'année passée fut plutôt complexe pour Sony. Si la PlayStation 4 et sa variante Pro ont rempli leurs objectifs sans sourciller, la situation était un peu plus tendue pour le géant nippon sur certains de ses autres secteurs d'activité. Lors de la présentation des résultats du troisième trimestre, en février dernier, le constructeur faisait ainsi étalage de ses difficultés dans le domaine de la téléphonie mobile par exemple.

Les ventes s'effritent

Sur l'ensemble de son dernier exercice fiscal, Sony a enregistré un chiffre d'affaires de 7 603 milliards de yens, soit 62 milliards d'euros, en recul de 6,2 % sur un an. Pendant ce temps, le bénéfice net a été divisé par deux, passant de 147,8 milliards de yens (1,2 milliard d'euros) l'an dernier à 73,3 milliards de yens (598 millions d'euros) cette année.
Officiellement, Sony justifie ce recul par l'impact négatif des variations de taux de change. Sans quoi, ses ventes auraient été « essentiellement stables d'une année sur l'autre, grâce à des progrès significatifs de la branche Game & Network Services, couvrant substantiellement le recul de la branche Mobile Communications ». Voyons justement tout ceci en détail.

Sony FY 2016

mardi 25 avril 2017

Google présente Yi Halo VR, sa nouvelle caméra à 360 degrés


Google vient de dévoiler la nouvelle caméra Jump composée de 17 objectifs qui permettra de créer facilement des vidéos de réalité virtuelle.


Google annonce aujourd’hui le lancement de la plateforme de caméra Jump de deuxième génération, pour enregistrer des vidéos adaptées à la réalité virtuelle (VR). Une caméra mari le système composé de 17 objectifs est située en haut, ce qui permet de capturer de la vidéo en dessous, plutôt que sur un paysage horizontal de 360 ​​degrés.
La nouvelle plateforme s’appelle Yi Halo, de la société chinoise de caméras Yi Technology, et elle coûtera 17 000 $ à sa sortie cet été. Le modèle de première génération, l’Odyssey de GoPro, avait 16 caméras et coûtait 15 000 $.
La Yi Halo peut capturer des images à 360 degrés en 8K et à 30 images par seconde (FPS), ou 6K à 60 FPS,a déclaré Sean Da, directeur général de la technologie de Yi, aux journalistes lors d’une conférence de presse la semaine dernière. La plateforme dispose d’une application Android complémentaire qui sert de télécommande pour l’appareil photo, qui affiche un écran tactile et fournit des prévisualisations vidéo.
Une fois que les vidéos ont été tournées, elles peuvent être envoyées au service Jump Assembler de Google pour être assemblées. Le service de Google traite maintenant 1000 minutes de séquences chaque semaine. Lorsque le service a été lancé l’année dernière, il a envoyé la vidéo assemblée en 24 heures; mais désormais, il arrive à le faire en huit heures, a déclaré Emily Price, responsable du produit Jump.
Google a choisi de s’associer à une autre entreprise au lieu de construire sa propre caméra pour la deuxième fois, en partie parce que « d’autres entreprises sont beaucoup plus expérimentées dans la fabrication de caméras », a déclaré Amit Singh, vice-président du développement pour la division VR de Google.
Facebook, quant à lui, a choisi de construire sa propre caméra pendant deux années consécutives, bien que cette année, le réseau social cherche à ce que la société de caméras Flir planche sur une nouvelle caméra de 24 objectifs aux côtés du plus petit système de six caméras de Facebook. Kodak, Lytro et Nokia, entre autres, ont également sortis des caméras pour la VR.
 

dimanche 9 avril 2017

Alex Hutchinson quitte Ubisoft pour créer son propre studio

AC3 AlexanderHutchinson CreativeDirector

Après de longues années passées dans les rangs d'Ubisoft, Alex Hutchinson annonce son départ pour rejoindre Typhoon Studios.

Directeur créatif d'Ubisoft Montréal ayant contribué à de nombreux projets tels que Far Cry 4 et Assassin's Creed 3 durant ses sept ans de service, annonce par l'intermédiaire de son compte Twitter que l'histoire qui le liait à Ubisoft vient de prendre fin. Il nous apprend par la même occasion qu'il figure désormais dans l'organigramme de Typhoon Studios.

Si l'on en croit le profil LinkedIn d'Hutchinson, le départ serait effectif depuis le mois de février, mais l'intéressé aurait souhaité attendre avant d'annoncer la nouvelle de manière publique.


Inconnu du grand public, Typhoon Studios est une nouvelle entité créée par Hutchinson en compagnie de Reid Schneider,ancien producteur exécutif de Warner Bros. et EA. Le studio sera lui aussi basé à Montréal, mais il est malheureusement trop tôt pour en savoir plus sur les ambitions de ce dernier.
Je vous propose sinon, de visiter le fameux site de Typhoon Studio et n'hésitez pas à vous inscrire pour voir toutes leurs nouveautés ;)

mercredi 5 avril 2017

Le Galaxy S8 pourrait aider Samsung à générer des profits records

Salué par la critique et les observateurs, le Galaxy S8 de Samsung pourrait bien vite devenir le nouveau standard du premium. Et le géant sud-coréen pourrait renouer avec des profits grâce à ce smartphone. Selon The Investor, le premier constructeur mondial de smartphones compterait bien aussi battre les précédents records de vente de sa gamme Galaxy S en écoulant 60 millions de S8, dont 55 millions dès cette année.

Le coréen prévoirait un lancement supérieur à celui réalisé avec le S7, le précédent modèle de la gamme. Pour le démarrage, la firme avait alors prévu 12 millions de terminaux. Samsung viserait avec le Galaxy S8 pas moins de 16 millions d'unités. Il aurait pour cela commandé 10 millions d'écrans pour la version S8 et 6 millions d'écrans OLED pour sa déclinaison S8 Plus. 
Selon IBK Invest & Securities, Samsung pourrait ainsi voir son bénéfice net bondir de 49% au deuxième trimestre pour atteindre le plus haut historique de 12,1 trillons de wons soit 11 milliards de dollars. Son précédent record avait été atteint lors du deuxième trimestre 2013 suite au lancement du Galaxy S4 avec 10,1 trillons de wons.
Le S8 ne sera pas le seul levier pour le groupe qui peut également compter sur une forte demande de mémoire NAND et d'écrans OLED avec Apple comme gros client pour son iPhone 8 spécial anniversaire.

mardi 4 avril 2017

Twitter abandonne l'icône de l'oeuf


Après 7 ans de bons et loyaux services, l’iconique « tête d’œuf » de Twitter a disparu. Le réseau social a décidé de la remplacer par un avatar gris plus neutre.

L’avatar par défaut sur Twitter, de 2006 à 2017

La tête d’œuf était apparue sur Twitter en 2010. En 2014, son design avait été modernisé, le réseau social préférant l’aspect flat au dégradé de l’œuf. La tête d’œuf était le troisième avatar par défaut de Twitter.

Pourquoi Twitter a décidé d’en finir avec les têtes d’œuf

Sur son blog, Twitter explique les raisons de ce changement d’avatar par défaut. Le réseau social indique que certains utilisateurs conservaient l’avatar par défaut car ils le trouvaient fun, Twitter se devait donc de concevoir une photo de profil plus neutre. Aussi, certains comptes créés uniquement pour harceler d’autres personnes n’étaient pas personnalisés et arboraient une tête d’œuf colorée par défaut. Ce comportement a impacté négativement la réputation des comptes ayant une tête d’œuf comme avatar, il fallait donc inciter davantage les utilisateurs sympathiques à personnaliser leur avatar avec une photo à leur image. Twitter a donc décidé de concevoir une photo de profil par défaut générique, universelle et temporaire.

Le design d’un avatar générique

Pour faire comprendre aux utilisateurs qu’il s’agissait d’une image temporaire, à personnaliser, Twitter a opté pour le gris. Le réseau social a envisagé diverses possibilités : un avatar représentant une photo portrait (car la plupart des photos de profils sont des portraits), un paysage (car c’est souvent de cette manière que les photos sont représentées), un avatar avec une simple texture… Twitter a fini par opter pour un avatar représentant une photo d’identité, et d’itération en itération, est arrivé au design final du nouvel avatar par défaut, dénué d’indication de genre.

Pour en savoir plus sur le design du nouvel avatar, rendez-vous sur le blog de Twitter.

Brevets : Google lance une initiative juridique baptisée PAX Pour un libre partage des brevets liés à l'écosystème Android et aux outils associés

Google vient d'annoncer PAX, un programme de partage de brevets liés à Android, auquel ont déjà adhéré certains des principaux constructeurs mondiaux. Cette initiative est loin d'être la première de la part du groupe, qui s'affiche en protecteur de son écosystème, après une grande période de guerre des brevets.
Google veut une paix romaine entre les membres de l'écosystème Android. Le groupe de Mountain View a annoncé le lancement de PAX, une initiative censée mettre en commun les brevets de la plupart des entreprises s'appuyant sur le système mobile et les outils de Google associés. Chacun des membres s'engage à partager ses brevets liés à Android, sans royalties, à l'ensemble de ses pairs.
« Ce point d'échange communautaire, conçu avec les partenaires Android, garantit que l'innovation et le choix du consommateur, et non les menaces légales, continueront de diriger l'écosystème » affirme Google dans son communiqué. Pour le moment, seuls certains des principaux acteurs du secteur ont rejoint l'initiative. On compte ainsi Google, Samsung et LG, ainsi qu'Allview, BQ, Coolpad, Foxconn, HMD Global (fabricant des nouveaux smartphones Nokia) et HTC.
Ils doivent être rejoints par d'autres dans les prochains mois, l'adhésion étant affichée sans coût. Pour le moment, les membres de PAX détiennent 230 000 brevets partout dans le monde, même si Google n'indique pas combien sont effectivement couverts par cet accord. Cette initiative semble surtout avoir pour mérite de maintenir Google au centre de l'écosystème, alors que la menace en matière de brevets semble principalement venir d'acteurs s'appuyant peu ou pas sur Android.

mercredi 29 mars 2017

Galaxy Note 7 : Le grand retour



Samsung a confirmé par la voie officielle et par le biais d’une note que le Galaxy Note 7 va bientôt faire son retour sur certains marchés. Attention cependant, car la firme n’a pas non plus l’intention de le commercialiser tel quel. En réalité, elle va procéder à plusieurs ajustements afin d’éviter les surchauffes et les explosions.

Le terminal a été présenté l’année dernière, en plein cœur de l’été. Promis à un brillant avenir, il a très vite été confronté à des problèmes de surchauffe et même à des explosions.
Retour Galaxy Note 7
Le Galaxy Note 7 va faire son grand retour.

La suite, vous la connaissez. Le constructeur a immédiatement interrompu sa production afin de procéder à toutes les vérifications habituelles.

Samsung va donner une deuxième chance au Galaxy Note 7

Les soupçons de ses ingénieurs se sont très vite portés sur les batteries fournies par leur propre filiale, Samsung SDI. L’entreprise a donc mis en place une procédure de remplacement.
Pour se faire, elle a confié la production des nouvelles batteries de son téléphone à AHL. Seul problème, ce dernier n’avait pas anticipé une telle demande et il a donc bâclé la production de la pièce pour tenir le rythme. Les modèles de remplacement ont du coup commencé à exploser eux aussi.
Face à la situation, Samsung a pris la seule décision qui s’imposait : la firme a mis un terme définitif à la production de son smartphone.
La décision n’a pas été facile, mais elle était inévitable. Ensuite, le constructeur a lancé une vaste enquête afin de déterminer toutes les causes de l’incident. Il a présenté ses conclusions en début d’année, à l’occasion d’une conférence de presse spéciale.
Depuis, le Galaxy Note 7 s’est fait assez discret, mais certaines sources ont commencé à parler d’un retour possible du terminal le mois dernier. Elles étaient visiblement bien informées.
Samsung l’a en effet confirmé par le biais d’un communiqué, la célèbre phablette va bel et bien faire son grand retour dans un avenir proche.

Aucune info sur les marchés visés

D’après la marque, ces modèles auront tous été remis à neuf et ils hériteront en outre d’une nouvelle batterie. Elle ne donne pas plus de détails, mais les sources évoquées plus haut laissaient entendre que ces modèles auraient droit à une batterie de moindre capacité pour éviter les surchauffes.
Tous les marchés ne pourront bien évidemment pas en profiter et cela n’a rien de surprenant. Le Galaxy Note 7 n’est effectivement plus le bienvenu aux États-Unis, ni même en Europe. C’est d’ailleurs en substance ce que révèle le constructeur dans son communiqué. Il explique en effet que la commercialisation de ce terminal se fera en accord avec les autorités réglementaires et les transporteurs, en tenant compte de la demande locale.
Et c’est à peu près tout. Samsung ne donne pas plus de détails et il n’évoque pas non plus les marchés hypothétiquement concernés par le retour de la phablette. Pour en savoir plus, il faudra donc attendre le prochain communiqué.
Une chose est sûre en tout cas, le constructeur n’a pas droit à l’erreur cette fois. Le moindre problème de surchauffe pourrait en effet lui être fatal.

mardi 28 mars 2017

Elon Musk se lance dans un projet d'interface ordinateur-cerveau


Elon Musk, le co-fondateur du constructeur automobile Tesla, à Dubai le 13 février 2017-AFP/Archives/KARIM SAHIB










Elon Musk, le co-fondateur du constructeur automobile Tesla, à Dubai le 13 février 2017-AFP/Archives/KARIM SAHIB


Le bouillonnant chef d'entreprise américain Elon Musk, déjà créateur de la voiture électrique Tesla et patron de SpaceX qui multiplie les projets dans l'espace, a annoncé mardi qu'il se lançait dans la communication avec le cerveau par ordinateur.
Elon Musk a indiqué sur Twitter avoir créé une nouvelle société appelée Neuralink dédiée à ce projet d'interface cerveau-ordinateur, sur laquelle le Wall Street Journal avait écrit lundi.
"Un long article sur Neuralink sera publié sur (le blog) @waitbutwhy dans une semaine environ. Difficile d'y consacrer du temps mais le risque existentiel est trop élevé de ne pas" s'y mettre, a tweeté le milliardaire quadragénaire.
La nouvelle société se concentrera sur une technologie de "réseau neuronal" qui consiste à implanter de minuscules électrodes dans le cerveau capables de transmettre ou d'importer des pensées, selon le WSJ.
Elon Musk, qui devrait avoir "un rôle important à la direction" de la nouvelle société, a déjà évoqué cette idée de réseau neuronal.
Celui qui est considéré comme un patron visionnaire de la Silicon Valley estime que relier directement les nerfs aux capacités d'un ordinateur peut amplifier le pouvoir du cerveau.
Communiquer avec le cerveau est un vieux rêve. Des scientifiques d'un centre de recherche en Suisse ont récemment réussi à échanger pour la première fois avec des patients totalement paralysés.
Mais la technique qu'ils ont utilisée est différente de celle envisagée par Elon Musk car elle ne touche pas au cerveau: elle associe la spectroscopie dans les longueurs d'ondes proches de l'infrarouge à un électroencéphalogramme pour mesurer l'oxygénation et l'activité électrique.
Rendu riche par la création, puis la revente à eBay, du service de paiements en ligne Paypal, Elon Musk a déjà révolutionné le monde de l'automobile en créant les voitures électriques Tesla dont quelque 90.000 exemplaires se vendent dans le monde chaque année.
- Les Chinois chez Tesla -
Le chinois Tencent, un conglomérat dont les activités s'étendent des jeux en ligne à la messagerie instantanée (WeChat) en passant par les services de paiement, a annoncé mardi une prise de participation de 5% au sein de Tesla pour environ 1,8 milliard de dollars. Cette annonce faisait progresser le titre de Tesla à Wall Street de près de 3%.
Tesla est à la recherche de capitaux frais alors qu'il s'apprête à lancer cet été sa voiture "Model 3" qui doit lui permettre d'attaquer le segment de milieu de gamme avec un véhicule coûtant moins de 40.000 dollars.
Tesla a également récemment conclu l'acquisition du fabricant de panneaux solaires Solar City pour 2,6 milliards de dollars.
Outre les projet Neuralink, Tesla, Solar City et ceux d'usines géantes de piles électriques "Gigafactory" dans le Nevada (ouest), Elon Musk s'est également lancé dans la conquête de l'espace avec SpaceX. Outre la mise en orbite de satellites commerciaux, cette société veut envoyer deux passagers payants autour de la Lune fin 2018.
Elon Musk est aussi l'initiateur, même s'il n'y possède pas d'intérêt financier, du projet de train futuriste Hyperloop dont le but est de propulser des passagers dans des capsules circulant dans un tube à basse pression à une vitesse pouvant atteindre 1.200 km/h.
Selon l'analyste Trip Chowdry de Global Equities Research, Tesla devrait être le "premier bénéficiaire de la présidence Trump". Le président américain a mis en avant une politique de nationalisme économique résumée, selon M. Chowdry, par le slogan "l'Amérique d'abord avec des produits +Made in the USA+ par des travailleurs américains".
Selon le Wall Street Journal, le projet Neuralink pourrait compter parmi ses investisseurs le fonds d'investissement Founders Fund dirigé par Peter Thiel, qui avait cofondé Paypal avec Elon Musk. M. Thiel avait apporté son soutien à Donald Trump dès le début de la campagne présidentielle.
Contrairement à d'autres grands noms du secteur de la high-tech comme Jeff Bezos (Amazon), Jack Dorsey (Twitter), voire Tim Cook (Apple), M. Musk s'est gardé de toute déclaration hostile à l'encontre de M. Trump.

Le Boycott de YouTube continue de se poursuivre (et ça devient de pire en pire)

 Du côté de Google, tout est parti depuis le départ de Craig Barratt en octobre dernier, ce qui leur a forcé à ralentir tout leur plan. Et pour YouTube, même si c'est Google, ça leur st tombé après et c'est depuis leur problème de système de désabonnement involontaire. Et depuis ce moment là tout bascule, et tout tombe vraiment mal pour eux. En effet, la plateforme vidéo de Google, vient de rencontrer un sérieux problème. Son modèle économique est basé sur les publicités. Lorsqu’une vidéo sur YouTube est mise en marche, une annonce publicitaire la précède. Toutefois, à cause de l’absence de filtres, les annonces publicitaires des entreprises sont parfois associées à des publications aberrantes. Cela pourrait coûter à YouTube, pas moins de 755 millions de $.

Le gouvernement et des entreprises britanniques ont commencé le boycott après un article publié dans Times, la semaine dernière. Le journal a constaté que les pubs des organisations officielles et celles des grandes marques se trouvaient près de certains contenus indésirables. Il s’agit, par exemple, de vidéos antisémites qui incitent à la haine.

Par ailleurs, à part les questions d’image, il y a également le fait que YouTube permet la rémunération par ces vidéos déplorables.

20 milliards de dollars de valorisation boursière envolés

Outre le gouvernement britannique, les médias comme le Guardian et la BBC ont également boycotté la plateforme. Il y a aussi Volkswagen et la filiale britannique de Havas. De grandes entreprises américaines les ont en outre suivis, en l’occurrence AT&T, Verizon, Johnson and Johnson.
Vendredi dernier, Pepsi, Walmart et Starbucks ont rejoint eux aussi le boycott de la plateforme. Aux États-Unis, l’information a été reprise par de nombreux médias.
Ainsi, depuis le début de la semaine, Alphabet, la maison mère de Google aurait perdu plus de vingt milliards de dollars de valorisation boursière.

La réponse de Google

Le système économique de la plateforme étant basé sur l’affichage de publicité, le géant du web américain se doit de réagir vite afin de reprendre la situation en main. Le groupe a alors décidé de présenter des excuses à l’occasion d’une conférence à Londres. Désormais, il s’engage à gérer efficacement les publicités et les contenus qui y sont associés.
Philippe Schindler, directeur commercial chez Google, a en outre fait la promesse d’effacer les contenus racistes et haineux. Par ailleurs, il a annoncé le déploiement prochain d’un outil qui permettra aux publicitaires de contrôler plus facilement les chaînes sur lesquelles s’affichent leurs campagnes publicitaires.
Il a également promis plusieurs embauches. Il projette notamment de mettre au point de nouveaux outils en rapport avec l’intelligence artificielle afin de combler cette lacune. Il reste à savoir si cela va calmer la déception et la colère de ceux qui ont rejoint le boycott.

lundi 27 mars 2017

Google serait encore en train de développer une nouvelle application sociale pour éditer des photos

cmm9cyNH5auuom7im2Pj56-970-80

Google apporte constamment de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux outils aux utilisateurs de ses applications de communication sociale, Allo et Duo. Les deux applications ont récemment été mises à jour, se vantant ainsi des appels audios et les options de partage de fichiers. Mais, Google travaille sur d’autres projets tout aussi passionnants.
L’information qui émane précise que Google pourrait introduire une nouvelle application sociale qui permet à de petits groupes d’utilisateurs d’éditer des photos, et de les organiser de multiples façons. C’est une combinaison entre les filtres Snapchat, et des fonctions d’imagerie avancées.

Google a apparemment confirmé travailler sur une telle application, mais précise que celle-ci est actuellement une expérience. Il n’y a aucune garantie que l’application finira par se retrouver sur le Google Play Store, et que les utilisateurs de smartphones fonctionnant sous Android seront en mesure de l’utiliser dans un proche avenir.

Une application sociale collaborative

La rumeur révèle que Google prévoit d’introduire la nouvelle application lors de la future Google I/O, mais que la société est encore indécise quant au nom de l’application. Apparemment, la nouvelle application sera un concurrent de Path, et permettra aux utilisateurs de créer des groupes pour partager des photos afin de les éditer. Il s’agirait ni plus ni moins d’une application photo sociale collaborative, qui combine les caractéristiques d’identification des objets dans une photo, d’organisation et d’application de filtres.
Path est une application qui permet à de petits groupes d’amis les moyens de partager des photos et de discuter. Google était à un moment intéressé par son acquisition, mais elle a finalement été vendue au géant coréen Kakao en 2015.
Alors que Google fait la promotion et Duo Allo, et qu’elle les met régulièrement à jour, nul doute que le géant de la recherche veut aller plus loin. Néanmoins, Google fait face à une concurrence féroce de la part d’autres géants comme Facebook et Snapchat, alors que YouTube reste l’effort social le plus réussi du géant de Mountain View.

Mises à jour sur Windows 10 : Encore des utilisateurs mécontents qui portent plainte contre Microsoft



 Quand Windows 10 est sorti, au cours de l'été 2015, la mise à niveau vers cette version était gratuite. Un peu trop gratuite même, si l'on peut dire.
En effet, chacun s'en souvient, Microsoft voulant avoir rapidement un milliard de terminaux tournant sous Windows 10 a incité très fortement les utilisateurs à migrer. Une incitation à répétition que certains ont ressentie comme du harcèlement. D'autres se sont estimés trompés par des boîtes de dialogues ambigües.
Des utilisateurs se sont retrouvés sans le vouloir avec une machine tournant sous Windows 10, ou plutôt ne tournant pas, la mise à niveau s'étant mal passée. Trois de ces utilisateurs viennent de lancer une plainte collective (ou class action aux USA) contre Microsoft.
Le premier de ces utilisateurs, après une mise à niveau qui s'est lancée 'toute seule' a du faire intervenir un onéreux service pour récupérer des fichiers importants, le second indique que son ordinateur est tombé en panne suite à la mise à niveau, enfin la motivation du troisième est le harcèlement auquel il s'est senti soumis par Microsoft :-)
Le document de la plainte expose tous les griefs dans le détail. A l'évidence, outre les boîtes de dialogue trompeuses que chacun a rencontrées, celle dont le bouton de fermeture n'annulait pas la mise à jour, mais au contraire la lançait est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.
Microsoft a d'ailleurs fait un petit mea culpa au début de cette année, mais cela n'a pas suffit pour apaiser les courroux.
En juin 2016, Microsoft a du dédommager un utilisateur à hauteur de 10 000 dollars suite à une plainte devant le justice américaine. Cette fois, ce sont 5 millions de dollars de dédommagement qui sont demandés par la plainte collective.

vendredi 24 mars 2017

Le Windows 10 VR combine à la fois le monde réel et la réalité Virtuelle

Intégrer des images de synthèse à son champ de vision et interagir avec elles, comme s'il s'agissait d'objets réel. Voici le principe du casque HoloLens de Microsoft. Ce dernier recourt à un système de projection numérique sur une visière transparente. Une technologie un peu trop coûteuse : 3300 € minimum, qui réserve l'appareil aux pros. En collaboration avec Acer, le géant de Redmond développe ainsi un modèle fermé qui affiche l'environnement filmés par ses deux caméras en le "mixant" avec des éléments virtuels. Cette version grand public devrait sortir à la fin de l'anée au prix de 300 € environ.

lundi 13 mars 2017

Samsung Exynos pourrrait sûrement avoir deux caméras arrière pour le Galaxy S8

Samsung Exynos a récemment envoyé un tweet qui pourrait être considéré comme un indice nous disant que le Galaxy S8 pourrait fonctionner avec deux caméras à l'arrière. Oui, il semblerait impossible étant donné toutes les images du Galaxy S8 qui ont fuit dans les dernières semaines montrant seulement une seule caméra arrière, mais se pourrait-il que le dispositif vu dans les fuites ne soit pas la version finale du prochain Samsung phare ?



Beaucoup de choses ont été révélées au sujet du Galaxy S8 ces derniers jours, et nous aurions certainement entendu parler d'une caméra double si elle fait son chemin vers le Galaxy S8. Nous devrions également considérer le fait que le capteur d'empreintes digitales sur le dos ne laisserait pas de place pour un deuxième module de caméra, et à moins que Samsung ait réussi à nous tromper avec des fuites d'un prototype S8 qui ne sera pas le produit final, il semble peu probable qu'il y aura ainsi deux caméras à l'arrière.

 Samsung Exynos se montre plutôt juste en montrant que l'Exynos 8895 prend en charge les caméras double (grâce à la double intégrée dans les processeurs de signal d'image), comme il y a également d'autres tweets qui parlent de d'autres fonctionnalités de la 8895. Il est encore suspect, cependant, comme Samsung utilise des puces Exynos et Meizu, cela pourrait donc signifier que Samsung tente maintenant de séduire d'autres OEM en mettant en évidence le support de l'Exynos 8895 pour une fonctionnalité qui a vu une énorme demande dans l'industrie des smartphones.

 Alors? Selon vous, est ce que le Galaxy S8 aura bel et bien deux caméras à l'arrière du smartphone?

jeudi 9 mars 2017

Chuwi : le Lapbook 14.1 sera disponible en Europe dès la semaine prochaine

Chuwi vient d'annoncer la commercialisation prochaine de son nouveau Notebook en Europe sous architecture Intel Apollo Lake.
 Chuwi Lapbook
 Après les terminaux hybrides ou embarquant à la fois Windows 10 et Android, Chuwi se recentre sur les terminaux compacts plus traditionnels : le notebook.
La marque chinoise vient ainsi d'annoncer la disponibilité prochaine en Europe de son LapBook 14.1. Le terminal propose ainsi un écran de 14,1 pouces Full HD 1080P associé à une plateforme Apollo Lake sur base de Celeron N3450 (quatre coeurs cadencés à 1,1 GHz et jusqu'à 2,2 GHz en mode Turbo).
Chuwi Lapbook 14.1
En interne, le notebook embarque un GPU Intel Graphics 500 (9ème génération compatible DirectX 12, 700 MHz), 4 Go de RAM DDR3, 64 Go de stockage EMMC (extensible via le port SD). On y trouve 1 port USB 3.0 et un port USB 2.0, le Bluetooth 4.0 et une connexion WiFi.
Le Lapbook affiche des dimensions compactes : 32.92 x 22.05 x 2.05 cm pour une autonomie annoncée à 4 heures en lecture vidéo grâce à sa batterie de 9000 mAh.
Livré avec Windows 10, le Lapbook 14.1 de Chuwi sera disponible à partir du 17 mars en Europe au prix promotionnel de 256€ chez Gearbest.
Par ailleurs, Gearbest organise actuellement son troisième anniversaire avec quelques belles offres à la clé. Une page spéciale permet d'accéder à l'ensemble des produits soldés. On notera particulièrement des offres à -50% sur le Xiaomi Redmi Note 4X ou le Teclast Tbook 16 Power.

Samsung Galaxy S8 et S8 Plus : déjà en précommande au prix de 922 €

Les Galaxy S8 et S8 Plus seront dévoilés le 29 mars prochain, lors d’un évènement “Unpacked” du constructeur coréen. Mais plusieurs semaines avant cette présentation, le revendeur MobileFun les proposent déjà en précommande. Il faudra cependant débourser la coquette somme de 922,99 euros pour la version de 5,8 pouces et de 1037,99 euros pour celle de 6,2 pouces.
Samsung Galaxy S8

Le Samsung Galaxy S8 n’en finit pas de faire parler de lui ! À quelques semaines de sa présentation officielle, qui est fixée au 29 mars prochain lors d’un évènement “Unpacked” du constructeur coréen, le revendeur MobileFun a décidé de proposer les deux nouveaux smartphones de la marque, à savoir le S8 et le S8 Plus, en précommande.

Les Samsung Galaxy S8 et S8 Plus déjà en précommande !

Alors que les précommandes officielles ne seront pas lancées avant le 10 avril, le revendeur propose le S8 à 922 euros et le S8 Plus à 1037 euros. Ces tarifs sont beaucoup plus élevés que ceux qui avaient été annoncés.
Le prix d’appel du S8 devrait être de 799 euros et celui du S8 Plus de 899 euros. On ne s’attendait clairement pas à ce que le nouveau Galaxy S8 soit bon marché.

Le constructeur livre également la fiche produit détaillée de chacun des smartphones, qui concordent avec celle du Galaxy S8 Plus, qui a fuité, il y a quelques semaines. Celui-ci sera équipé d’un écran 6,2 pouces Quad HD + Super AMOLED.
En ce qui concerne l’intérieur de l’appareil, on peut s’attendre à y trouver un Snapdragon 835 couplé à 4 Go de RAM et 64 Go de stockage interne. Cette capacité peut être augmentée en insérant une carte microSD dans le smartphone. Quant à la batterie, elle serait dotée d’une capacité de 3 500 mAh. Passons maintenant aux capteurs photo. À l’avant, il sera de 8 mégapixels et à l’arrière, de 12 mégapixels «Dual Pixel».
Le Galaxy S8 aurait les mêmes caractéristiques à l’exception de son écran de 5,8 pouces et de sa batterie dotée d’une capacité de 3 000 mAh. Il ne reste plus que quelques semaines à patienter avant que les deux nouveaux smartphones de Samsung ne soient dévoilés. En attendant, découvrez toutes les infos sur les Galaxy S8 et S8 Plus.

lundi 6 mars 2017

Contenir le réchauffement sous 1,5°C sauverait la banquise arctique

Vue général du glacier Ilulissat au Groënland, qui voit sa superficie se réduire chaque année, le 3 juillet 2009-AFP/Archives/Slim ALLAGUI
  
Vue général du glacier Ilulissat au Groënland, qui voit sa superficie se réduire chaque année, le 3 juillet 2009-AFP/Archives/Slim ALLAGUI
Limiter le réchauffement planétaire à +1,5°C par rapport au niveau de la Révolution industrielle permettrait de sauver la banquise estivale de l'Arctique, estime une étude parue lundi dans la revue Nature Climate Change.
En revanche, si le thermomètre gagnait 2°C, la banquise n'aurait plus que 60% de chance de survie l'été, ajoutent les chercheurs, James Screen et Daniel Williamson, de l'Université d'Exeter (Grande-Bretagne).
La communauté internationale s'est accordée, fin 2015 à Paris, à contenir le réchauffement, lié au boom des gaz à effet de serre, "bien en-deçà de 2°C", et à poursuivre "l'action menée pour le limiter à 1,5°C".
"Si l'objectif de 1,5°C est tenu, cela pourra de manière certaine empêcher la région arctique de perdre toute sa glace l'été", soulignent les auteurs.
La banquise serait en été d'environ 2,9 millions de km2 (2,5 à 3,4 millions).
"En revanche, l'objectif 2°C pourrait bien ne pas suffire" et libérer l'Arctique des glaces, ajoutent-ils (la banquise tomberait en fait à environ 1,2 million de km2 - portions restant notamment dans le nord du Groenland et sur l'île d'Ellsmere).
Pour leurs recherches, ces mathématiciens ont utilisé les statistiques de fonte et d'étendue de la banquise ces dix dernières années, couplées à des modèles de températures.
La banquise est essentielle à la survie d'espèces. Cette surface blanche contribue aussi à freiner le réchauffement en renvoyant le rayonnement solaire vers l'espace, et empêche la chaleur de l'océan de tiédir l'air.
Mais la tendance au recul est nette (avec un record de 3,41 millions de km2 de surface seulement en 2012). En année moyenne, ces derniers temps, les glaces arctiques couvrent environ 5 millions de km2 l'été et 14 millions l'hiver.
En 2016 encore, la région a connu ses douze mois les plus chauds depuis le début des relevés en 1900, entraînant une fonte sans précédent et retardant la formation de glace à l'automne.
Si rien n'était fait pour ralentir le réchauffement, l'Arctique se retrouverait sans banquise d'été d'ici le milieu du siècle, estiment les scientifiques.
A Paris, les pays ont pris des engagements pour réduire les gaz à effet de serre -- issus largement de la combustion des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz). Mais à ce stade ces promesses sont insuffisantes, souligne aussi l'étude lundi: si elles ne sont pas revues à la hausse, il y a 75% de chances pour que l'Arctique se retrouve sans glace.

mercredi 1 mars 2017

L’Homme regarde un milliard d’heures de vidéos sur YouTube chaque jour !

YouTube
La vidéo est aujourd'hui incontournable sur le web. Tous les grands acteurs s'y sont mis - ou veulent s'y mettre -, mais il en est un qui règne en maître, YouTube. Et aujourd'hui, le géant annonce un chiffre hallucinant : un milliard d'heures de vidéos visionnées chaque jour !
Selon le billet publié sur le blog de YouTube : « Mettons cela en perspective. Si vous étiez assis et que vous souhaitiez regarder un milliard d’heures sur YouTube, il vous faudra plus de 100 000 ans. Il y a 100 000 ans, nos ancêtres fabriquaient des outils en pierre et quittaient l’Afrique tandis que les mammouths et autres mastodontes traînaient sur Terre. Si vous passiez 100 000 années à voyager à la vitesse de la lumière, vous pourriez traverser la Voie Lactée de part en part (et sans vieillir !). Et si vous cherchiez ‘100 000 years’ sur YouTube, vous trouveriez un clip de KISS.«
Étant donné le nombre de vidéos disponibles et d’utilisateurs de la plateforme, ce chiffre n’est pas franchement une surprise mais tout de même. C’est la preuve d’un succès impressionnant… Pas mal, non ?

MobileWordCongress : Panasonic présente son PC Toughbook CF-33 à destination des pros

Panasonic a présenté son nouveau PC hybride Toughbook CF-33 lors du Mobile Word Congress 2017 et le moins que l’on puisse dire c’est que ce dernier saura convaincre les entreprises durant le salon.

Panasonic a présenté son Toughbook CF 33 au MWC 2017
C’est au salon MWC 2017 de Barcelone que le constructeur Panasonic a dévoilé son nouveau Toughbook CF-33. Commercialisé à partir du 2e trimestre 2017, ce modèle sera vendu autour de 3 550 euros. Petit tour d’horizon des principales caractéristiques techniques et des attraits de ce nouveau modèle, faisant partie de la gamme Toughbook dont on peut dire qu’elle est le tout-terrain du PC.

Le nouveau CF-33 fait partie de la gamme Toughbook de Panasonic, le tout-terrain du PC

La gamme Toughbook de Panasonic a été conçue à l’origine pour offrir une famille de produits robustes et solides, adaptés et compatibles avec une utilisation dans des environnements rigoureux et humides et des conditions climatiques extrêmes. Sur cet aspect, Panasonic fait office de pionnier et de leader du genre puisqu’il commercialise sa gamme Toughbook depuis 1996.
Au-delà de la bureautique traditionnelle, les modèles sont prévus pour être utilisés dans les conditions de travail les plus difficiles, voire défavorables. Le nouveau CF-33 ne déroge pas à la règle et l’esthétique du modèle intègre cette dimension, avec son boîtier renforcé. Il peut résister aux rayures, aux chutes, aux intempéries, etc.

La principale nouveauté de ce Toughbook Panasonic CF-33, c’est la version hybride

Ce qui fait particulièrement la nouveauté de ce nouveau modèle CF-33, c’est que la gamme Toughbook accueille son premier PC hybride 2 en 1 : l’écran en est détachable de la partie clavier et peut être utilisé indépendamment dans une version tablette. Panasonic indique même qu’il s’agit du premier PC hybride en mode robuste avec un écran en format 3:2.
L’écran tactile 12 pouces de définition 2160 x 1440 pixels peut être utilisé avec des gants, en extérieur et même sous la pluie. Dans les caractéristiques techniques, on trouve un processeur Intel Core i7 de septième génération, de 8 Go ou 16 Go de RAM et de 128, 256 ou 512 Go de mémoire SSD.
Pas forcément destiné au particulier lambda, ce Toughbook CF-33 s’adresse en particulier à la police, aux services d’urgence, de défense, comme aux techniciens de maintenance par exemple. Il est vrai qu’avec un tarif de 3350 euros pour le PC ou de 2990 euros pour la tablette, seules les entreprises seront intéressées.

lundi 27 février 2017

Google a modifié son clavier Gboard



 
Google introduit de nouvelles fonctionnalités sur son clavier Gboard grâce à une mise à jour pour déjà disponible gratuitement sur l’App Store. Désormais, les utilisateurs d’iPhone et d’iPad pourront accéder à la saisie vocale et aux nouveaux Emojis d’iOS 10. Le changement majeur apporté par le géant de l’informatique reste la saisie vocale absente sur les versions précédentes. Pour y accéder, il suffit d’appuyer sur la barre d’espace. Une fenêtre s’ouvre et l’appareil retranscrit la parole en s’appuyant sur le système de saisie vocale de Google.
La nouvelle version de Gboard tiendra compte des récentes Emojis pour iOS 10. L’accès à cette fonctionnalité n’a pas changé, mais la bibliothèque est désormais plus garnie. Par ailleurs, Google introduit 15 nouvelles langues. Le clavier se décline en danois, en malais, en roumain, en russe, en tchèque, en grec, en finnois, en espagnol, en turc, en catalan, en croate, en polonais, en néerlandais, en hongrois et en suédois.
Google finit sur une autre note en ajoutant une fonctionnalité qui lui est propre : le Google Doodles. Ces déclinaisons de son logo seront accessibles en cliquant sur le bouton G du clavier. Pour rappel, les précédentes versions permettaient une recherche Google sans quitter son service de messagerie.
 

La NASA publie de nouvelles images de la supernova 1987a, l’une des plus brillantes jamais observées

Pour célébrer le 30e anniversaire de sa découverte, la NASA publie de nouvelles données et images de la Supernova 1987a, massive et lumineuse.
Avec une luminosité équivalente à 100 millions de Soleils, c’est l’une des Supernova les plus brillantes jamais observées. Découverte le 23 février 1987, celle que l’on nomme SN 1987A est une supernova du Grand Nuage de Magellan, une galaxie naine proche de la Voie lactée visible depuis l’hémisphère sud. Même si SN 1987A s’avère être la première explosion de supernova observée à l’œil nu durant le xxe siècle avec des conditions d’observations quasi-optimales, le phénomène proprement dit s’est produit il y a environ 168 000 ans (à une distance estimée à environ 51,4 kiloparsecs de la Terre.


Découverte il y a 30 ans, la Supernova fut depuis observée par un certain nombre d’instruments, y compris le télescope spatial Hubble, le télescope Chandra, et l’Atacama Large Millimeter / submillimétrique Array (ALMA). Ces observations auront notamment permis aux chercheurs de mieux comprendre les dernières étapes de l’évolution stellaire. Sanduleak -69° 202a, l’étoile à partir de laquelle la supernova s’est formée était une supergéante bleue ayant une masse initiale d’environ 20 masses solaires. Le fait qu’il s’agisse d’une supergéante bleue et non rouge fut une surprise, car l’on considérait alors que seules les étoiles au stade de supergéantes rouges finissaient en supernovas.
30 ans après sa découverte, le rémanent de la supernova reste l’objet d’observations intensives, car il s’agit du plus jeune rémanent connu.  Pour l’occasion, la NASA vient de publier une série de données qui comprend notamment des images à couper le souffle, des films en accéléré et un modèle en trois dimensions, nous offrant un aperçu sans précédent de la Supernova 1987a. L’animation ci-dessus nous montre d’ailleurs le matériau de l’anneau lumineux qui peut être observé aujourd’hui :


Comme nous pouvons le voir ci-dessous, l’anneau de gaz et de poussière s’est éclaircit depuis sa découverte. Les images ont été capturés par le télescope spatial Hubble :

NASA

Cette incroyable image de Hubble prise en Janvier dernier nous montre les restes de SN 1987A dans le Grand Nuage de Magellan. SN 1987A est située dans le centre de l’image au milieu d’une toile de fond d’étoiles. L’anneau lumineux autour de la région centrale de l’étoile qui a explosé est composé de matière éjectée par l’étoile environ 20.000 ans avant que l’explosion réelle n’ait eu lieu. Le diamètre de la bague, lui, est d’environ 1 année-lumière. Aujourd’hui, la supernova est entourée par des nuages ​​gazeux de couleur rouge,  la lueur de l’hydrogène gazeux :

NASA

dimanche 12 février 2017

Cassie, un robot qui marche comme un poulet et pourrait un jour révolutionner la livraison

Une université américaine a créé un robot tout-terrain pour révolutionner la livraison
Découvrez Cassie, le robot-livreur bipède du futur
Une université américaine a créé un robot tout-terrain pour révolutionner la livraison. Avec ses deux jambes articulées, Cassie pourrait bien remplacer les livreurs de colis.
Toc toc toc, le livreur est là. Surprise, il s’agit de Cassie, un robot bipède qui vous livre un colis. Cette fiction pourrait devenir réalité avec la machine créée par des ingénieurs de l’université de l’Oregon aux Etats-Unis.
Un million de dollars
Ce robot « tout-terrain » est bien plus agile que les véhicules à roues et peut se déplacer à peu près partout. Même si quelqu’un le pousse, il reste debout. Il a été conçu avec le soutien du ministère de la Défense américain pour la modique somme d’un million de dollars.

samedi 11 février 2017

Une étoile naine révèle des indices sur la présence de vie dans l'univers


WD 1425 540

Des scientifiques de l'Université de la Californie ont découvert une naine blanche dont les propriétés laissent croire que certaines des conditions préalables à la vie sont fréquentes dans l'univers. L'atmosphère de cette étoile contient notamment de l'oxygène et de l'hydrogène, qui sont les composantes de l'eau.
Benjamin Zuckerman, co-auteur de cette recherche et professeur d'astronomie à l'Université de la Californie (UCLA), affirme que cette découverte apporte la preuve que le système planétaire associé à cette naine blanche contient les éléments de base pour créer la vie.
x

Cette étoile, appelée WD 1425+540, est située dans la constellation de Boötes à quelque 200 années-lumière, ce qui, toutes proportions gardées, est relativement proche de nous. Son système planétaire contient des caractéristiques similaires à celles de notre système solaire, ce qui fait croire aux chercheurs que ce pourrait être le cas pour d'autres systèmes planétaires.
En plus des composantes de l'eau, l'atmosphère dans lequel baigne WD 1425+540 est riche en carbone et en azote.
Une grande question qui demeure sans réponse
Les chercheurs avancent qu'il y a 100 000 ans, environ, une planète mineure en orbite autour de l'étoile naine a vu sa trajectoire altérée. Ce changement a amené la planète si près de l'étoile que le champ gravitationnel très fort de cette dernière a réduit la planète en gaz et en poussière. Ces résidus se sont à leur tour retrouvés en orbite autour de l'étoile pour finalement retomber lentement vers elle, apportant avec eux les éléments de base pour créer la vie.
Cette étude a été publiée vendredi dans The Astrophysical Journal Letters. Elle porte à croire que cette planète mineure a pu évoluer dans un environnement semblable à celui de la ceinture de Kuiper. Cet énorme amas d'objets célestes est situé aux confins de notre système solaire, plus loin que Neptune. Les astronomes se sont longtemps demandé si d'autres systèmes planétaires comportaient des objets avec des propriétés similaires à ceux de la ceinture de Kuiper. Cette étude semble confirmer pour la première fois que c'est le cas.
Cependant, Benjamin Zuckerman précise que l'étude ne dit pas si la présence de la vie dans l'univers est répandue. Pour ce faire, dit-il, il faudrait trouver une planète équivalente à la Terre, par sa masse et sa taille, et qui se trouverait à la bonne distance d'une étoile comme notre soleil. Un défi auquel la science n'a pu répondre jusqu'ici.

Des vidéos à emporter avec YouTube Go

Regarder YouTube dans le métro, ce n’est vraiment pas une sinécure, qu’importe si le réseau est peu à peu couvert par les 3G et 4G. D’ici à ce que la couverture soit totale (un jour peut-être ?), on pourra toujours se rassasier de vidéos assis dans le trom’ en passant par l'alternative YouTube Go.

Est ce une application indispensable? 
Annoncée de longue date par Google, l’application YouTube Go est donc disponible au téléchargement depuis quelques heures maintenant. Gratuite, évidemment, elle permet de télécharger des vidéos YouTube en local, pour les stocker dans la mémoire de son smartphone ou de sa tablette et ensuite les regarder sans bénéficier de la moindre connexion. Royal. Ceci étant, à l’heure où sont rédigées ces lignes, la version mise en ligne par Google limite les résolutions disponibles au téléchargement. La HD n’est pas au programme, et vous ne pourrez uniquement télécharger que vos vidéos préférés que dans des résolutions basique (144p) ou standard (360p). Ceci s’explique par le fait que YouTube Go a été lancé en Inde dans un premier temps, un marché où la HD sur smartphones n’est pas franchement une préoccupation première… 

Un fichier APK à télécharger :

Dès à présent disponible sur le Google Play Store dans sa version Android, l’application est donc pour le moment uniquement réservée aux utilisateurs localisés en Inde. Rien de bien gênant: en suivant ce lien, vous allez pouvoir télécharger le fichier APK permettant de profiter de YouTube Go où que vous soyez. Gardez par contre à l’esprit qu’il s’agit pour le moment d’une version de test. Comprenez : elle n’est pas franchement stable (mais ça suffit pour se faire une idée du programme prometteur promis par Google !).

La réalité virtuelle fait son entrée sur Chrome

Google met de la RV dans Chrome





Les utilisateurs de Chrome peuvent désormais voir des contenus de réalité virtuelle à même leur navigateur sur les téléphones Android compatibles avec le casque Daydream de Google. 


Plus précisément, Google a annoncé aujourd’hui que l’API WebVR, introduit dans la version bêta de son navigateur, a été intégré à la plus récente mise à jour de Chrome.
Il est aussi possible de consulter ce type de contenu sans casque depuis Chrome sur votre téléphone ou ordinateur.

Cela signifie qu’il est maintenant possible, à partir de Chrome, de consulter des sites offrant une expérience de réalité virtuelle conçue avec cet API. Si vous utilisez un téléphone compatible avec Daydream (l’Axon 7 de ZTE, la gamme Pixel de Google ou la gamme Moto Z de Motorola), vous n’avez qu’à insérer votre appareil dans le casque Daydream pour t de l’expérience. Plus besoin d’installer quoi que ce soit.
À noter que si vous ne possédez pas de casque Daydream, il est aussi possible de consulter ce type de contenu depuis l’écran de votre téléphone ou de votre ordinateur, en utilisant votre doigt ou le pointeur de votre souris pour interagir avec les éléments. Sous toute réserve, l’API WebVR devrait également reconnaître les mouvements de l’Oculus Rift et du HTC Vive.
Megan Lindsay, responsable des produits WebVR chez Google (et ex-directrice des expériences HoloLens de Microsoft) promet que cette compatibilité sera intégrée à Cardboard au cours des prochains mois.

VentureBeat souligne également que l’API WebVR a été intégré à Firefox Nightly, la version du navigateur destiné aux développeurs, et qu’il se retrouve aussi à l’essai dans le navigateur Edge sous le build 15002 de Windows 10 et dans le navigateur web de Samsung pour le GearVR.

mercredi 8 février 2017

YouTube Live : le direct depuis un smartphone… mais à 10 000 abonnés seulement


 Oui, oui, oui. Tout le monde en parle. Entre 20 Minutes, FrAndroid, CNET France, Blog Du Modérateur, Branchez-vous, Numerama, Les Numériques, ZDNet France, Pieuvre, ITespresso, et bien d'autres... c'est à mon tour de vous en parler ;P

Désormais, les titulaires d’un compte YouTube rassemblant plus de 10 000 abonnés pourront organiser des diffusions en direct depuis un mobile. La plateforme vidéo fournit également aux créateurs un outil de monétisation baptisé Super Chat.



Huit mois après avoir introduit la possibilité de réaliser des diffusions en direct depuis un mobile, YouTube étend cette possibilité à un plus grand nombre d’utilisateurs. Désormais, les créateurs disposant de plus de 10 000 abonnés pourront faire du “live streaming”. D’après YouTube, cela concerne plusieurs centaines de milliers de membres auxquels le service propose également un outil de monétisation : Super Chat. Présenté le mois dernier, il s’agit d’un dispositif par lequel un diffuseur peut faire payer les spectateurs qui souhaitent afficher un message épinglé et mis en avant sur la fenêtre de discussion d’un direct vidéo.
Super Chat est disponible pour les créateurs dans plus de 20 pays et pour les spectateurs dans 40 pays. Les tarifs de publication des messages sont calculés en fonction de leur taille et de la durée d’affichage : de 1 dollar pour une publication éphémère de quelques mots à 500 dollars pour un texte de 350 caractères qui restera visible pendant 5 heures. Les achats se font via les applications mobiles Android ou le site web YouTube et YouTubeGaming. (Eureka Presse)

Pour démarrer une vidéo en direct, simplement inscrire un titre, prendre une photo horizontale pour la miniature (thumbnail), et appuyer sur le bouton Go Live. À noter qu’avant de démarrer la diffusion, il faudra positionner son appareil pour choisir si l’on souhaite qu’elle se déroule à l’horizontale ou à la verticale, car il sera impossible de changer d’idée en cours de route. YouTube vous invitera d’ailleurs à repositionner votre téléphone s’il change d’orientation pendant la diffusion (voir l’image ci-dessous).
youtubelive01youtubelive03youtubelive02